Forum rpg sur Détective Conan.
 

Partagez | 
 

 Un entretien révélateur (with Akemi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eri Kisaki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/06/2012

Feuille de personnage
Ta vie :
Age:
Relations:

MessageSujet: Un entretien révélateur (with Akemi)   Lun 18 Juin - 16:58

Après avoir quitté cette fameuse Nazuna Edogawa, le jour précédent, Eri alla à l'agence de son ex-mari qui apparemment était rentré vu qu'elle pu entrevoir de la lumière sortir de l’entrebâillement de la porte. Elle toqua une fois à la porte, sans aucune réponse pourtant elle entendait du bruit qui provenait de l'appartement. Alors qu'elle s'apretté à retoquer, elle entendit enfin la voix de Kogoro

-C'est vous Levy-chan?

Les yeux d'Eri était cachait par ses lunettes mais on pouvait apercevoir, un visage froid et très en colère. Kogoro ouvrit la porte rapidement avec un grand sourire et un beau costume. Mais cette joie allait vite s’arrêter. Lorsqu'il aperçut Eri, il poussa un léger cri et s'éloigne de la porte.

- Toi, qu'est ce que tu fais là?


Eri s’avança tout en regardant Kogoro et remarqua Conan assis sur le canapé. Elle se retourna vers son cher ex et tendre.

- Tu attends quelqu'un, tu vas devoir te contenter de moi pour l'instant, Ran n'est pas là?


Kogoro semblait assez gêné mais ne voulait pas faiblir face à Eri qui commença à s'éloigner de lui et à pénétrer dans l'agence.

-Non elle est sortie avec sa copine, je peux savoir ce que tu viens faire là sinon?


Eri ne lui répondit pas et se dirigea vers Conan qui regardait la télé, celui-ci semblait également assez étonné de voir l'avocate ici.

-Conan-kun pourrais je te parler quelque minutes?

Le jeune garçon était encore plus étonné et Eri avait un air très sérieux et déterminer à avoir des réponses par rapport à toute les questions qu'elle avait sur cette jeune femme qu'il avait besoin d'elle.

-Euh... Oui.

Eri resta environ vingt minutes à discuter avec Conan avant de finalement quitter l'agence sous les yeux amusait de Kogoro qui était encore en train de regarder le tercé.


Le lendemain, après un long procès qui avait commencé à 9h et qui venait à peine de se terminer alors qu'il était midi, Eri décida de passer une heure chez elle, après avoir manger, elle repensa à cette fameuse femme, l'avocate était méfiante mis ne pensait tout de même pas que cette Nazuna était dangereuse. Finalement après quelque minute elle s'endormit. Il était à présent 13h25, Eri se réveilla en sursaut et vit qu'elle était en retard, elle avait donner rendez-vous à cette jeune femme à 14h cela serait très mal vu si l'avocate serait arrivait en retard, elle se dépêcha de se préparer. Elle partit de chez elle un quart d'heure plus tard en laissant Goro seul.

Elle arrive au bureau à 13h50, elle qui aimait pourtant bien arriver au moins 20 minutes à l'avance, dès son arrivé, sa secrétaire fut étonné de la voir là, pourtant elle n'avait pas rendez-vous.

-Kisaki-san, vous ne deviez pas venir seulement à 14h30?

Eri posa son manteau et lui répondit d'un air amusé.

-Non je suis tombé sur une cliente étrange hier au café qui voulait me parler rapidement alors voilà je suis là, et elle devrait arriver d'une minute à l'autre.


-Voulez vous que je vous laisse Kisaki-san?

Eri regarda sa montre puis s'assied à son bureau

-Non vous inquiétez pas, vous ne me dérangez pas Midori-san.


Eri resta assise et prépara de quoi écrire ainsi que son ordinateur qu'elle venait d'allumer, maintenant elle attendait sa cliente qui devait arriver à moins que celle-ci c'était finalement désister.
Revenir en haut Aller en bas
Akemi Miyano
Rescapée des MIB
avatar

Cheese : Fantôme XD
Messages : 224
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 23
Localisation : Tokyo, au Japon

Feuille de personnage
Ta vie :
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Mar 19 Juin - 0:06

[list][*]Les choses avaient totalement changées depuis hier. Elle avait eu l'énorme coup de chance de croiser sa soeur par hasard dans un parc. Énorme coup de chance parce que Tokyo, c'était quand même une très, très grande ville. Or, la dite rencontre avait bien fait évoluer les choses, c'était le cas de le dire! Elle avait retrouvé une très grande partie de ses souvenirs. Du coup, elle ne savait pas si retourner voir l'avocate était toujours une bonne idée. Mieux valait se faire discret. M'enfin elle le serait mieux renseignée que si elle restait dans cet état un peu perdue! Ceci dit elle ne pouvait plus révéler tout ce qu'elle savait à Maître Kisaki, vu que ce qu'elle savait avait beaucoup changé depuis hier. Une idée consistait à continuer à jouer les amnésiques comme hier, elle se savait douée pour la comédie puisqu'elle avait réussit à se faire passer pour lycéenne auprès de Shinichi Kudo lui même sans qu'il ai le moindre doute!

Enfin bon, elle aviserait.

Elle arriva assez vite dans la rue où se trouvait le bureau de l'avocate. Il ne s'agissait pas de se perdre comme hier, quand elle cherchait l'agence du détective Mouri! Pas sûr qu'elle retourne le voir celui-là d'ailleurs, elle prendrait peut-être un autre détective pour retrouver Sasaki... Ou alors elle demanderait directement à Conan, tant qu'à faire!

Enfin bref. Elle grimpa l'immeuble jusqu'à l'étage où se trouvait le bureau de l'avocate et sonna. Elle fut accueillit par une inconnue souriante, sans doute la secrétaire de Maître Kisaki. Elle la fit entrer et la conduit devant la porte du bureau de l'avocate où elle frappa poliment en attendant qu'on l'invite à entrer, Akemi attendant derrière elle.


    ( Gomen, pas terrible u__u J'essayerais de me rattraper la prochaine fois ^^ )






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Eri Kisaki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/06/2012

Feuille de personnage
Ta vie :
Age:
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Mar 19 Juin - 10:11

L'avocate profita de ce léger temps qui lui restait avant l'arrivé de la jeune femme pour se préparer un café. Elle en avait profitait pour faire quelque petite recherche sur elle sans succès mais ce que Conan lui avait dit lui permettait tout de même d'avoir quelque renseignement. Pourtant cette Nazuna Edogawa existait apparemment bien, peut être que Eri c'était inquiétait pour rien, et que finalement cette affaire n'était qu'une simple affaire sans forcément besoin de trop se casser la tête. Non, cela ne pouvait pas être une coïncidence que cette femme porte le nom d'Edogawa sachant qu'aucun autre Edogawa, à part le petit Conan, habite à Tokyo.

Eri entendit qu'on ouvrit la porte de son cabinet, cela devait être elle, l'avocate allait être bientôt fixé, enfin seulement si cette Nazuna acceptait de lui dire la vérité, ceux qui n'était pas certain. Elle entendit ensuite sa secrétaire parlait et des bruits de pas qui s'approchait de son bureau. Le moment de vérité approchait.

Enfin on toqua à la porte. Eri posa sa tasse de café au fond du bureau.

-Oui, entrez.


L'avocate attendit que sa cliente rentre tout en préparant dans sa tête toute les futures questions qu'elle allait lui poser mais d'abord elle devait faire son boulot d'avocate et elle même écoutait les problèmes de la cliente et enfin savoir pourquoi celle-ci avait besoin des services de Eri.

HRP : moi c'est pas mieux hein ^^
Revenir en haut Aller en bas
Akemi Miyano
Rescapée des MIB
avatar

Cheese : Fantôme XD
Messages : 224
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 23
Localisation : Tokyo, au Japon

Feuille de personnage
Ta vie :
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Mar 19 Juin - 10:58

      ( Punaise... Mais je sais pas du tout ce qu'Akemi pourrait demander à Eri moi xD Help! Ah si, ayé, j'ai quelques idées, reste à les formuler correctement... )




    La voix de l'avocate ne tarda pas à s'élever. La secrétaire ouvrit la porte et annonça l'arrivée d'Akemi, puis elle fit signe à cette dernière d'entrer et attendit un signe de l'avocate pour s'en aller et refermer derrière elle ( ça te gêne pas si je dis que Eri renvoie la secrétaire? ^^' Ca paraît logique ). Akemi se sentie un peu intimidée en voyant le bureau. C'était autre chose que leur rencontre de la veille au café! Et puis elle avait déjà remarqué que Eri avait une certaine aura, particulière disons. Enfin, ce n'était pas comme si elle avait quoi que se soit à se reprocher! Enfin, elle ne se souvenait pas de tout, mais d'après les révélations de sa soeur...

    Enfin bref.

    Akemi salua Maître Kisaki comme il se devait puis, acceptant son invitation, s'assit ( là aussi je joue un peu ton perso, dis-moi si ça va pas mais ça me paraît logique aussi et indispensable pour continuer sinon on va mettre des plombes xD ).

    - En fait, je suis ici pour plusieurs raisons. D'abord, j'aimerais savoir : est-il possible d'ouvrir un compte pour quelqu'un d'autre sans que cette personne soit présente?

    C'était normalement impossible vu qu'on devait utiliser son sceau et sa signature dans ce genre de cas, mais après tout qui sait, elle préférait poser la question. Cela concernait son désir de retrouver Sasaki et d'en savoir plus à son sujet, et elle n'était pas sûr qu'un détective soit au courant de ce genre de chose, alors que les avocats, c'était plus leur domaine.

    Akemi hésitait à poursuivre. Va savoir pourquoi, mais elle se sentait un peu stupide, et intimidée face à cette femme. Allons bon, elle n'était pas comme ça hier, il n'y avait pas de honte à avouer qu'on était amnésique... M'enfin elle se sentait stupide quand même. Elle décida néanmoins de gagner du temps en laissant l'avocate répondre à sa première question, ça lui permettrait d'aborder les points qui la préoccupaient un par un, sinon elle risquait d'oublier quelque chose. Et puis elle n'était pas pressée...



      ( Bon, vivement que nos deux persos entrent dans le vif du sujet, ça sera plus intéressant, parce que là... xD Je sèche >.< )






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Eri Kisaki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/06/2012

Feuille de personnage
Ta vie :
Age:
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Mer 20 Juin - 14:33

La jeune femme rentra dans le bureau accompagné de la secrétaire de l'avocate que celle-ci renvoya rapidement pour laisser les deux jeune femme seule. Nazuna hésitait à s'assoir et resta assis quelque seconde alors que l'avocate regarda un peu dans ses papiers. Elle avait elle même quelque question à lui posait mais pour la respecter elle allait d'abord laisser la jeune femme lui dire pourquoi elle avait besoin des services d'Eri.

La reine du barreau invita la jeune femme à s'assoir et se préparait à l'écouter attentivement.

- En fait, je suis ici pour plusieurs raisons. D'abord, j'aimerais savoir : est-il possible d'ouvrir un compte pour quelqu'un d'autre sans que cette personne soit présente?


Cette question, beaucoup de monde lui posait, pour des raisons diverses. Mais bon la réponse restait la même à chaque fois. L'avocate entendit pour voir si la jeune femme avait une autre question à lui posait mais apparemment elle préférait attendre qu'Eri réponde à celle-ci. Elle continuait toujours à fixer la jeune femme mais ne la fit pas attendre plus longtemps et répondit immédiatement à sa question.

-Et bien oui c'est tout a fait possible seulement si la personne qui désire ouvrir le compte possède une pièce d'identité et un accord signé de la personne concerné. Il faut que cette personne qui se rende à la banque possède également ses propres pièces d'identité. Il faut également que la raison pour la non-présence de la personne soit justifiable. Comme par exemple, un accident qui empêcherait la personne de se déplacer ou bien des circonstances empêchant la personne de réaliser elle même cette action comme une amnésie. Cependant il peut y'avoir des risques évidemment si la personne concerné réfute avoir autorisé quelqu'un à ouvrir un compte, il peut risquer jusqu'à 6 ans de prison.

L'avocate ne laissa pas la jeune femme reposait elle même une autre question et profita de ce moment pour lever le brouillard sur un élément qu'elle trouvait étrange.

-Dite moi Mademoiselle Edogawa, avez vous, en votre possession vos pièces d'identité?

Eri attendit impatiemment la réponse de la jeune femme tout en continuant en la fixant mais elle ne voulait pas non plus intimider la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Akemi Miyano
Rescapée des MIB
avatar

Cheese : Fantôme XD
Messages : 224
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 23
Localisation : Tokyo, au Japon

Feuille de personnage
Ta vie :
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Mer 20 Juin - 19:45

    Maître Kisaki attendit quelques secondes, pensant probablement qu'Akemi allait dire tout d'un coup. Après tout, c'était la façon de faire la plus classique. Elle comprit heureusement rapidement que justement, cette fois ci, Akemi préférait une façon de faire plus originale, et la jeune femme fut heureuse d'entendre la réponse, attentive aussi.

    - Et bien oui c'est tout a fait possible seulement si la personne qui désire ouvrir le compte possède une pièce d'identité et un accord signé de la personne concerné. Il faut que cette personne qui se rende à la banque possède également ses propres pièces d'identité. Il faut également que la raison pour la non-présence de la personne soit justifiable. Comme par exemple, un accident qui empêcherait la personne de se déplacer ou bien des circonstances empêchant la personne de réaliser elle même cette action comme une amnésie. Cependant il peut y'avoir des risques évidemment si la personne concerné réfute avoir autorisé quelqu'un à ouvrir un compte, il peut risquer jusqu'à 6 ans de prison.

    6 ans de prison pour ça? C'était pas un peu beaucoup? Akemi était étonnée. Elle voulait juste retrouver Sasaki, pas l'envoyer en prison! Enfin elle pouvait toujours utiliser ça et abandonner les charges après, m'enfin elle préférait simplement dire la vérité, se serait mieux!

    Lorsque l'avocate parla d'amnésie ou d'incident empêchant la présence de la personne, Akemi eu l'impression qu'elle savait. Mais rien d'autre ne le laissa présager, aussi rangea-t-elle cela dans un coin de sa tête. Elle se sentit aussi un peu stupide, elle aurait sans doute pu le savoir en se renseignant directement à la banque... Enfin puisque l'occasion c'était présentée! Et puis maintenant qu'elle y pensait, comment se faisait-il qu'elle n'ai pas déjà un compte à la banque? Elle n'était pas bien vieille, certes, mais largement assez pour être majeur et avoir son propre compte! Ou alors, comme elle le pensait...

    Akemi réfléchit à tout cela très vite, et heureusement pour elle parce qu'avant qu'elle n'ai pu continuer pour exposer les raisons réelles de sa visite, l'avocate reprenait la parole avec une question pour le moins étrange.

    - Dite moi Mademoiselle Edogawa, avez vous, en votre possession vos pièces d'identité?

    Là, on ne pouvait nier que la question l'avait prise au dépourvu. Akemi fixa l'avocate, cherchant à savoir si elle avait quelque chose derrière la tête, si elle c'était renseignée. Elle hocha cependant la tête tout en se mettant à chercher dans ses poches.

    - Bien sûr que j'ai une pièce d'identité. C'est obligatoire pour les personnes majeures d'en avoir toujours une sur elles non?

    Au même moment, elle retrouva la poche et les montra à l'avocate, hésitant toujours à lui faire confiance. Elle poussa finalement un soupir puis, tout en lui tendant la carte, lui demanda sérieusement :

    - Maître Kisaki, est-ce que je peux vous faire confiance? Je veux dire, est-ce que vous êtes soumise à quelque chose d'équivalent au secret médical? Je n'ai vraiment pas envie que ce que je vais vous dire se sache...






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Eri Kisaki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/06/2012

Feuille de personnage
Ta vie :
Age:
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Jeu 21 Juin - 15:21

Lorsque l’avocate énonçait la peine encouru pour ce genre de fraude, la jeune femme semblât être étonné, avait-elle quelque chose à se reprocher pourtant Eri ne le savait pas mais elle espérait vraiment le découvrir rapidement. Déjà l’avocate avait pas mal de questions sans réponses à lui posait, si elle lui demandait cela, c’était soit que cette jeune femme était celle qui avait ouvert un compte à quelqu’un d’autre mais Eri pensait plus que c’était une quelqu'un qui lui avait ouvert un compte mais elle devait en avoir le cœur net. Et puis elle trouvait également bizarre qu’une femme de son âge ne possède pas déjà un compte bancaire, alors soit ce problème d’ouverture est bien plus ancien soit, un incident à obliger la police ou la banque a fermé l’ancien compte de cette femme.

-Dite moi mademoiselle Edogawa, si vous me posez cette question c’est sans doute que cela vous concerne personnellement, quelqu’un vous a-t-il ouvert un compte bancaire sans votre permission ?

Eri posa ses deux mains sur son bureau et reprit calmement.

-Et je trouve cela étrange qu’une femme de votre âge ne possède pas déjà de compte bancaire, avez-vous un incident qui aurait obligé la banque ou la police a fermé votre compte bancaire ?

Eri n’avait pas encore assez d’information pour avoir une idée précise sur qui était réellement cette jeune femme. Etait-elle juste une simple demoiselle qui aurait subit la malhonnêteté d’un proche. Non la reine du barreau était certaine que cela était beaucoup plus complexe qu’un simple problème de compte bancaire. Mais tant que la jeune femme ne se décidait pas à parler un peu plus à l’avocate, celle-ci ne pourrait pas beaucoup l’aidé.

La question sur la pièce d’identité semblait avoir légèrement surpris la jeune femme pourtant c’est une question que l’avocate pose toujours, normal pour vérifier l’identité de son client.


- Bien sûr que j'ai une pièce d'identité. C'est obligatoire pour les personnes majeures d'en avoir toujours une sur elles non?

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l’avocate qui était persuadé que peu importe si son identité était la bonne ou pas, cette pièce prouverait de toute façon que c’est le cas. Alors que la jeune femme sortit sa carte de sa poche et s’apprêtait à la faire voir à Eri, elle reprit alors la parole de manière très sérieuse.

- Maître Kisaki, est-ce que je peux vous faire confiance? Je veux dire, est-ce que vous êtes soumise à quelque chose d'équivalent au secret médical? Je n'ai vraiment pas envie que ce que je vais vous dire se sache...

Eri était soulagé, peut être allait enfin tout lui dire et pas seulement ce qu’elle voulait. L’avocate prit la carte et regarda très rapidement avant de lui rendre. La jeune femme emblait réellement déterminé à obtenir l’aide de l’avocate mais semblais également vouloir que tout cela reste secret. Normal, peu de personne veulent que leur entourage sache ce qu’elles ont subit ou ce qu’elles ont fait.

-Vous pouvez me faire confiance mademoiselle Edogawa, rien de ce que vous direz ne sortira de cette pièce sans votre accord, je suis tenu au secret professionnel. Si je manque à cet engagement je risque de ne plus pouvoir exercé.

Eri attendit quelque instant puis reprit la parole.

-Mais dite moi, mademoiselle, auriez vous subis un événement grave récemment comme la perte d’un être cher ou un accident ? Car vous me semblez pas totalement en possession de vos moyens comme ci la plus simple des informations vous semblez compliqué à retrouvé dans votre esprit.

Eri ne laissa pas encore le temps à la jeune femme et voulait savoir si cette femme ne lui cachait pas des choses avant de ce confronter à ce problème de compte bancaire.

-Pour rien vous cachez j’ai parlé à Conan Edogawa, le garçon qui habite avec Mouri dont je vous est parlé hier, car évidemment j’ai trouvé cela étrange que vous portait le même nom que lui surtout que c’est un nom assez peu rependue. Il m’a affirmé que le nom de Nazuna Edogawa ne lui disait rien et semblait même très étonné de l’entendre. J’ai voulu le faire venir ici mais cela aurait été très indiscret. Donc je vous le demande, est-ce réellement votre nom, mademoiselle ?

Eri regarda la réaction de Nazuna, elle espérait obtenir encore plus d’information grâce à cela.

HRP : Bien passons aux choses sérieuses ^^


Dernière édition par Eri Kisaki le Jeu 21 Juin - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akemi Miyano
Rescapée des MIB
avatar

Cheese : Fantôme XD
Messages : 224
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 23
Localisation : Tokyo, au Japon

Feuille de personnage
Ta vie :
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Jeu 21 Juin - 16:31

    - Dite moi mademoiselle Edogawa, si vous me posez cette question c’est sans doute que cela vous concerne personnellement, quelqu’un vous a-t-il ouvert un compte bancaire sans votre permission ?

    Perspicace, l'avocate! Peut-être même un peu trop, comment savait-elle que ce n'était pas elle qui voulait ouvrir un compte pour quelqu'un d'autre?

    - Et je trouve cela étrange qu’une femme de votre âge ne possède pas déjà de compte bancaire, avez-vous un incident qui aurait obligé la banque ou la police a fermé votre compte bancaire ?

    Ah, elle aussi! Sur ce point, Akemi était d'accord, cette histoire de compte bancaire était plutôt étrange et cela confirmait son impression. Enfin, sa soeur le lui avait déjà confirmé hier, mais les papiers qu'elle possédait paraissaient tellement vrais... Et puis pour sa sécurité et celle de sa soeur, mieux valait qu'elle feigne d'être toujours amnésique.

    Akemi n'eut cependant pas le temps de répondre puisque l'avocate enchaîna en lui demandant ses papiers. C'est alors qu'elle trouva le courage de se mettre à parler sérieusement. Enfin, ce n'était pas une question de courage, elle n'était pas peureuse, c'était surtout histoire d'avoir confiance en la personne à qui elle allait se confier. Maître Kisaki parut soulagée en l'entendant parler ainsi. C'était certain, l'avocate savait que Akemi cachait des choses. Logique quelque part vu qu'elle n'avait toujours pas vraiment avancé la raison de sa visite, mais même. L'avocate examina rapidement la pièce d'identité sans paraître y voir quoi que se soit de louche et la rendit à la jeune femme, qui se posait de plus en plus de questions sur Sasaki, car les papiers venaient forcement de lui. Des faux papiers, d'excellente qualité. D'où venaient-ils? Et surtout, pourquoi? Il était l'inconnue dans ce qui lui était arrivé. C'était peut-être grâce à lui qu'Akemi était toujours en vie, mais elle aurait préféré qu'il se montre plus bavard et lui raconte ce qui c'était passé...

    - Vous pouvez me faire confiance mademoiselle Edogawa, rien de ce que vous direz ne sortira de cette pièce sans votre accord, je suis tenu au secret professionnel. Si je manque à cet engagement je risque de ne plus pouvoir exercé.

    Bon, bonne nouvelle! Pas que l'avocate ai l'air du genre à raconter la vie de ses clients à table avec sa famille, mais on ne sait jamais...

    - Mais dite moi, mademoiselle, auriez vous subis un événement grave récemment comme la perte d’un être cher ou un accident ? Car vous me semblez pas totalement en possession de vos moyens comme ci la plus simple des informations vous semblez compliqué à retrouvé dans votre esprit.

    Ah? Elle donnait cet air là? Certes, elle jouait un peu la comédie, mais pas vraiment, pas tant que ça. Elle n'avait pas conscience d'avoir l'air si perdue. Elle n'eut pas le temps de répondre que l'avocate continuait.

    - Pour rien vous cachez j’ai parlé à Conan Edogawa, le garçon qui habite avec Mouri dont je vous est parlé hier, car évidemment j’ai trouvé cela étrange que vous portait le même nom que lui surtout que c’est un nom assez peu répandu. Il m’a affirmé que le nom de Nazuna Edogawa ne lui disait rien et semblait même très étonné de l’entendre. J’ai voulu le faire venir ici mais cela aurait été très indiscret. Donc je vous le demande, est-ce réellement votre nom, mademoiselle ?

    Bizarrement, la réaction d'Akemi, ce fut un petit rire. Pas étonnant que son nom n'ai rien rappelé à Conan! C'était le seul, parmi les trois qu'on lui donnait, qu'il ne connaissait pas. Le plus récent surtout... Et heureusement qu'Eri n'avait pas pu le faire venir ici, la tête qu'il aurait fait en la voyant! Elle qu'il avait cru voir mourir sous ses yeux... Ca lui ferait bizarre!

    - Justement, c'est pour ça que je suis ici. Je crois bien que Nazuna Edogawa n'est pas mon vrai non, mais comme vous l'avez deviné, j'ai eu un accident récemment et je suis devenue amnésique, je ne peux donc pas dire si j'avais un compte avant, et surtout à quel nom il appartient, et évidemment, je ne peux pas m'en rappeler... Si je vous ai posé cette question plus tôt c'est que je pense qu'on m'a ouvert ce compte, comme on a fabriqué pour moi ces faux papiers, mais je ne sais pas comment et surtout pourquoi... La seule personne qui pouvait me le dire a disparu, c'est pour le retrouver que je voulais m'adresser au détective Mouri, et si j'ai réagis au nom de Conan Edogawa, c'est que ça m'intriguait également que l'on ai le même nom de famille et je pensais que peut-être il saurait quelque chose, mais aujourd'hui je penserais plutôt à un hasard. Si je suis ici, c'est pour confirmer que mes papiers sont des faux, retrouver mon vrai nom et mon vrai compte bancaire!

    Sur la fin de sa dernière phrase, elle avait prit un ton un peu de plaisanterie. Il n'y avait pas que son vrai compte qu'elle voulait retrouver, loin de là, elle dirait même qu'elle s'en fichait si en avoir un n'était pas vital de nos jours...



      ( Yeah, comment ça donne trop de l'inspi ce genre de discussion! Cool )






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Eri Kisaki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/06/2012

Feuille de personnage
Ta vie :
Age:
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Dim 15 Juil - 23:25

Les questions successives de l’avocate n’avaient pas l’air d’inquiéter la jeune femme. A part peut être la dernière qui était tout de même la plus directe et qui semblait pour l’avocate la question primordiale de cet entretient : Qui ? Qui était réellement cette femme, c’est pour la réponse à cette question que la reine du barreau avait engagé cette entretient. Elle savait depuis le début que Nazuna Edogawa n’était pas son véritable prénom mais *qui était elle*. Bientôt cette question allait enfin avoir réponse concrète, enfin du moins Eri l’espérait. L’avocate écoutait attentivement la réponse de la jeune femme avec un air plus détendu qu’auparavant.


- Justement, c'est pour ça que je suis ici. Je crois bien que Nazuna Edogawa n'est pas mon vrai non, mais comme vous l'avez deviné, j'ai eu un accident récemment et je suis devenue amnésique, je ne peux donc pas dire si j'avais un compte avant, et surtout à quel nom il appartient, et évidemment, je ne peux pas m'en rappeler... Si je vous ai posé cette question plus tôt c'est que je pense qu'on m'a ouvert ce compte, comme on a fabriqué pour moi ces faux papiers, mais je ne sais pas comment et surtout pourquoi... La seule personne qui pouvait me le dire a disparu, c'est pour le retrouver que je voulais m'adresser au détective Mouri, et si j'ai réagis au nom de Conan Edogawa, c'est que ça m'intriguait également que l'on ai le même nom de famille et je pensais que peut-être il saurait quelque chose, mais aujourd'hui je penserais plutôt à un hasard. Si je suis ici, c'est pour confirmer que mes papiers sont des faux, retrouver mon vrai nom et mon vrai compte bancaire!

Enfin voilà, enfin nous étions arrivé. Eri connaissait à présent toute la vérité, même si elle se doutait d’une grande partie. Alors Nazuna Edogawa était bien un faux nom, et cette felle était également bien amnésique pourtant elle essayait de le cacher et c’était tout a fait normal, l’amnésie est quelque chose de très difficile à vivre pourtant, du premier coup elle semblait assez zen, malgré tout cela. Cependant cette histoire était quand même étrange, pourquoi quelqu’un irait jusqu’à créer des faux papier d’identité et ouvrir un compte bancaire à une femme amnésique sans que celle-ci puisse apparemment le connaître et puisse s’en méfier.

La jeune femme avait bien eu un accident alors, mais de quel genre ? L’avocate devait en savoir plus. Alors que Goro ronronnait au fond de la salle, Eri savait à présent pourquoi la jeune femme était réellement venue la voir mais elle devait en savoir encore d’avantage. La reine du barreau écrivit quelque renseignement sur une feuille blanche situé sur son bureau et réengagea la conversation auprès de la jeune femme.

-Je comprends votre problème mademoiselle, il est vrai que cela doit être dur de vivre dans le mensonge à présent et c’est très courageux d’avoir osé venir me parler. Alors, tout d’abord votre accident, vous souvenez vous quel était cet accident ou du moins quel genre d’accident. Un accident de voiture ? Ou un accident un peu plus grave peut être causé par un événements qui aurait pu vous marquez et dont vous vous rappelleriez ?

Eri avait rarement eu dans son bureau une personne amnésique mais elle savait tout de même à peu près quoi faire dans ce cas et elle sentait que cette affaire serait bien plus compliquée que ce qu’elle avait imaginé. Les affaires de fausse identité étaient courante mais celle-ci cacher quelque chose L’avocate regarde de nouveau la jeune femme, elle n’en avait pas fini avec les questions, loin de là.

-Savez vous qui aurait pu vous offrir un compte et vous créer une fausse identité. Vous ne vous rappelez d’absolument rien après votre accident ? Une personne que vous ayez vue ou entendu parler ? Cette personne qui a disparu, ne pouvez vous pas m’en dire plus sur elle ? Je sais que je vous en demande beaucoup mademoiselle mais je cherche uniquement à vous aider.

Eri ne voulait surtout pas embarrasser la jeune femme et se leva vers la cafetière au fond du bureau pour préparer un café à la jeune femme. Une fois fait, elle posa le café juste devant la jeune femme et se rassia.

-Il est vrai que tout comme vous j’ai tout de suite fait le rapprochement avec Conan, et je ne pense pas que ce nom soit une coïncidence personnellement. Avez-vous déjà rencontré ce jeune garçon auparavant ? Du moins vous en souvenez vous ? Je suis désolé de vous embarrassé mais je vous assure que je vais tout faire pour vous aider mademoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Akemi Miyano
Rescapée des MIB
avatar

Cheese : Fantôme XD
Messages : 224
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 23
Localisation : Tokyo, au Japon

Feuille de personnage
Ta vie :
Age: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   Lun 16 Juil - 18:30

    Akemi se sentait plus détendue après avoir "vidé son sac". Enfin pas exactement, elle avait gardé ses souvenirs pour elle, mais elle avait vidé l'essentiel, ce qui lui pesait depuis son réveil du coma, ou plutôt depuis qu'elle c'était rendue compte que quelque chose n'allait pas, et même si elle l'avait déjà confié à sa soeur, cela faisait toujours du bien d'en parler à quelqu'un de confiance. Et quelqu'un qui pourrait l'aider. Parce que tout n'était pas revenu, et qu'elle avait besoin de savoir, comment elle avait survécu, et ces faux papiers...

    -Je comprends votre problème mademoiselle, il est vrai que cela doit être dur de vivre dans le mensonge à présent et c’est très courageux d’avoir osé venir me parler. Alors, tout d’abord votre accident, vous souvenez vous quel était cet accident ou du moins quel genre d’accident. Un accident de voiture ? Ou un accident un peu plus grave peut être causé par un événements qui aurait pu vous marquez et dont vous vous rappelleriez ?

    Les difficultés commençaient. Devait-elle avouer toute la vérité à l'avocate? Non. La réponse paraissait évidente. Shiho le lui avait dit, même si l'Organisation ne s'attendait pas à ce que Sherry ai rajeunit ni à ce qu'elle-même survive, il fallait être très prudent, ne pas attirer l'attention. Et Akemi se souvenait assez d'eux et avait assez écouté sa soeur cadette pour savoir qu'ils étaient dangereux. Il valait mieux ne pas impliquer Eri là-dedans. Cependant, difficile de cacher les circonstances de son coma, et cet article dans le journal qui la décrivait comme morte, avec une photo d'elle! Comment s'y était-on pris pour la prendre en charge sous un faux nom et, en parallèle, la faire passer pour morte? Et surtout, elle trouvait un peu gênant d'en parler, même si l'avocate paraissait plus sympathique et détendue maintenant que l'essentiel était dit. Avant qu'elle n'ait pu rassembler ses idées, maître Kisaki reprit ses questions.

    -Savez vous qui aurait pu vous offrir un compte et vous créer une fausse identité. Vous ne vous rappelez d’absolument rien après votre accident ? Une personne que vous ayez vue ou entendu parler ? Cette personne qui a disparu, ne pouvez vous pas m’en dire plus sur elle ? Je sais que je vous en demande beaucoup mademoiselle mais je cherche uniquement à vous aider.

    Akemi hocha la tête puis laissa l'avocate se lever et se diriger vers la machine à café. Oui, Sasaki Kôtaro, elle se souvenait de lui. Un homme moustachu, la première personne qu'elle avait vu à son réveil. Celui qui lui avait donné ses papiers, un téléphone, un compte tout. Celui qui avait disparu sans daigner répondre à ses questions.

    L'odeur du café la tira de ses pensées. Elle remercia l'avocate puis but une gorgée tandis que maître Kisaki s'asseyait et posait une dernière série de questions.

    -Il est vrai que tout comme vous j’ai tout de suite fait le rapprochement avec Conan, et je ne pense pas que ce nom soit une coïncidence personnellement. Avez-vous déjà rencontré ce jeune garçon auparavant ? Du moins vous en souvenez vous ? Je suis désolé de vous embarrassé mais je vous assure que je vais tout faire pour vous aider mademoiselle.

    Mais pourquoi n'avait-elle pas répondu au questions au fur et à mesure? Après, elle craignait toujours d'oublier de répondre à quelque chose! Enfin, elle n'y pouvait rien, cela touchait à un sujet assez sensible, et elle avait besoin de temps pour rassembler ses pensées...

    - Je suppose que, quoi qu'il se soit passé, cela a été traumatisant et que c'est cela qui a causé mon coma, car les médecins m'ont dit qu'ils n'avaient rien trouvé d'anormal au niveau de la tête, pas de choc, de traumatisme, rien. Et je sais aussi que si j'ai été admise, c'était pour une blessure par balle au ventre. Il paraît que j'ai vraiment faillit y passer...

    Akemi fit une pause en buvant une nouvelle gorgée de café, appréciant la température chaude du breuvage et sa capacité à réveillé les neurones, chose qui ne pouvait pas lui faire de mal. Elle rassembla à nouveau ses idées puis continua :

    - Concernant la personne qui a créé ce compte pour moi, et qui m'a donné la carte bancaire ainsi que les faux papiers, et même un téléphone et les clés d'un appartement... Il a dit s'appeler Sasaki Kôtaro. Il est moustachu, je l'ai pris en photo peu avant qu'il disparaisse pour de bon. C'est la première personne que j'ai vu en me réveillant, il agissait comme si on était assez proches, et même s'il ne faisait pas parti du personnel de l'hôpital, il a laissé entendre qu'il avait eu du mal à me sauver... Je crois que lui sait ce qui s'est passé mais il n'a jamais voulu en parler, et j'étais trop perdue pour le "forcer" à répondre...

    Nouvelle pause, nouvelle gorgée de café. Akemi avait les yeux perdus dans le vague, cherchant dans sa mémoire. Elle se souvenait le journal à l'hôpital, qui avait tout déclenché, les premiers flash de mémoire, son désir de savoir. Et dessus, elle était déclarée morte, avec un autre nom, et sur cette photo, on voyait le fameux Conan Edogawa. Un hasard qu'après cela elle porte le même nom de famille que lui? Pas sûr, mais... Devait-elle en parler à l'avocate?

    Akemi poussa un soupir. Elle avait prit le journal avec elle, enfin avait réussi à en trouver un exemplaire hors de l'hôpital et l'avait acheté. Elle l'avait sur elle, et, après réflexion, cela aiderait à faire comprendre à l'avocate à quel point ce qui c'était passé était complexe et méritait la prudence... Cependant... Akemi se rendit compte trop tard que, perdue dans ses pensées, entre ce qu'elle devait dire et taire, elle avait parlé d'une blessure par balle. Si l'avocate la croyait en danger, elle pourrait lui conseiller de prévenir la police. Or, c'était la dernière chose qu'Akemi voulait faire, l'anonymat étant son meilleur atout pour se protéger. Elle décida cependant de ne pas taire cela. Elle farfouilla dans son sac et en sorti le journal, exposa la photo la concernant sur le bureau de l'avocate dans le bon sens afin qu'elle puisse voir.

    - J'ai trouvé ça à l'hôpital. C'est grâce à ça que je me suis mise à soupçonner que mon nom était faux, ainsi que le fait qu'aucun proche ne venait me voir. Cette femme sur la photo, allongée, on dirait moi, et elle a été blessée au même endroit. Je sais que la balla a faillit m'être mortelle, vraiment faillit, et cela a joué aussi dans mon coma. On m'y décrit comme une criminelle c'était suicidée après avoir tué ses deux complices d'un braquage, mais je n'y crois pas... Et mon nom y est Masami Hirota, pas Nazuna Edogawa. Et enfin, il y a à côté de mon pseudo corps...

    Akemi pointa Conan du doigts, debout près du corps, la tête baissée, le reflet sur ses lunettes empêchant de distinguer son expression, une adolescente passant ses bras autour de lui. Akemi n'était pas sûr à 100 % au début que la jeune femme blessée sur la photo était elle, mais désormais, avec les révélations de sa soeur et les nouveaux souvenirs qui lui étaient revenus, elle en était sûre. Et même sans ça, il y avait trop de points communs pour que tout cela soit un hasard.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entretien révélateur (with Akemi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un entretien révélateur (with Akemi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinjitsu wa itsumo hitotsu :: LE COIN RP - BIENVENUE DANS LE MONDE DE DÉTECTIVE CONAN ! :: ♦ LE CABINET D'AVOCAT DE ERI KISAKI-